UNE NOUVELLE « JOURNÉE DÉFENSE ET CITOYENNETÉ »

1. Un nouveau contenu

Au-delà de la prise en compte des messages clés du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale, intervenue dès janvier 2009, des travaux de rénovation de la JAPD ont été entrepris en octobre 2009, afin de recentrer celle-ci sur sa mission fondamentale de sensibilisation des jeunes aux nouveaux enjeux de la défense et de la sécurité nationale.

Ces travaux à caractère interministériel, conduits tout au long de l’année 2010, à la demande du ministre de la défense et dans le cadre d’un mandat confié au directeur du service national (DSN) par le secrétaire d’État à la défense et aux anciens combattants, aboutiront à la mise en œuvre généralisée de la « journée défense et citoyenneté » à compter du 1er janvier 2011. Ce changement d’appellation de la JAPD entraînera une modification des supports de communication de la direction du service national (coût estimé à 117 200 euros).

Une nouvelle trame, conforme à la stratégie de sécurité nationale, donc élargie à de nouveaux thèmes, a été conçue par le ministère de la défense avec les principaux ministères concernés par les questions de sécurité, notamment le ministère de l’intérieur. La citoyenneté (y compris dans sa dimension européenne) continue à servir de socle à cette trame.

Les modules ont ainsi été revus et, à travers une pédagogie interactive, ils privilégient désormais des messages d’une appréhension plus simple et plus directe pour les jeunes.

Les tests de détection de l’illettrisme et le dispositif d’aide à l’insertion (avec entretiens) y sont maintenus, ainsi qu’une « animation » sous forme de visite, présentation de matériels ou témoignages.

Renonçant à l’usage du DVD, jugé trop rigide d’utilisation et inadapté pour répondre à tout besoin d’actualisation, la JDC utilisera pour support des clés USB. Celles-ci pourront être actualisées par les « animateurs » (nouvelle appellation des « intervenants ») à partir d’un portail dédié, via le site Internet de la défense, accessible à l’été 2010.

Les jeunes auront en outre la faculté de « prolonger » leur JDC en cherchant sur ce site les réponses à leurs questions, notamment en matière de métiers et d’engagement personnel.

Le module de secourisme sera maintenu jusqu’en 2012, afin de permettre au ministère de l’éducation nationale d’assurer la mise en place de ce module dans ses propres programmes. Le contenu de ce module de 75 minutes a été aménagé en intégrant une initiation à l’emploi du défibrillateur cardiaque.

La prise en compte de la création du service civique par la loi n° 2010-241 du 10 mars 2010, se traduit pour la JAPD (dès l’automne 2010), puis pour la JDC, par une information donnée aux jeunes au moyen d’un film spécifique d’une durée de 7 minutes réalisé et fourni par l’agence du service civique. Ceci n’a donc pas d’impact, ni financier, ni en terme de ressources humaines pour le programme, mais nécessite un aménagement du déroulement de la JDC.

En 2011, le ministère de la défense et le ministère des affaires étrangères et européennes étudieront ensemble de possibles adaptations de la JDC aux Français de l’étranger. Cette collaboration interministérielle pourrait déboucher sur de nouvelles formes de partenariats, via des témoignages et des ouvertures de sites.

www.anttrn.com